Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez de les recevoir sur votre terminal.

Définition du coaching

 

Coaching

Le coaching est l’accompagnement d’une personne dans un processus de changement. Le coach agit comme facilitateur de l’évolution. Il apporte une vision extérieure, prend le rôle d’un partenaire objectif et permet à la personne coachée d’atteindre ses objectifs plus efficacement et plus rapidement.

Origines du coaching

Le philosophe grec Socrate qui « accouchait les esprits » en pratiquant l’art de l’interrogation a peut être été le premier coach de l’histoire, mais le mouvement s’est réellement développé dans les années 70 quand on a pris conscience de l’importance du mental dans le sport. L’intérêt de ce principe d’accompagnement dans tous les domaines de la vie est très vite apparu et la pratique du coaching s’est répandue.

Le développement du coaching est certainement lié à la rapide évolution de notre société. Jusqu’au début du vingtième siècle, la vie d’un individu était relativement évidente dans le sens où son destin était plus ou moins tracé dès sa naissance : combler ses besoins primaires accaparait la majorité de son temps, la vie sociale et spirituelle était bien réglée.

La libération de temps et l’apparition d’une plus grande liberté ont été de pair avec un certain individualisme. Dans notre société, on se doit, désormais, d’être responsable de sa propre vie, capable de faire des choix éclairés et de les assumer.

Les entreprises aussi subissent une accélération des changements et doivent réagir et s’adapter de plus en plus rapidement à un environnement rendu plus exigeant avec le développement des échanges et des communications.

Fondements de l'efficacité du coaching

 

 

Efficacité du coachingVision globale
On ne peut avoir une vision globale de l’action à laquelle on participe. Se faire accompagner par un professionnel, loin d’être un aveu de faiblesse, est en fait preuve une d’intelligence.

Observateur extérieur
Le coach apporte une vision extérieure neutre : le point de vu d’une personne non impliquée dans les évènements. Il favorise ainsi la prise de recul et permet à la personne accompagnée d’accéder à une vision plus claire des tenants, aboutissants et actions à mettre en œuvre.

Partenaire objectif
Le coach, contrairement aux collaborateurs, aux amis ou à la famille, peut occuper la place d’un partenaire objectif de par sa position qui ne présente aucun enjeu relationnel.

Travail à deux

L’observateur extérieur qu’est le coach se transforme en allié qui va permettre à l’individu de profiter de l’efficacité du travail à deux basé sur l’élaboration par la parole et le questionnement constructif.

Ecoute et disponibilité

La capacité d'écoute et la disponibilité du coach, son attitude bienveillante, son expérience des processus de changement et les outils qu'il a à sa disposition vont permettre à la personne accompagnée un plus haut niveau d'efficacité dans la résolution de ses problèmes et ce de manière plus rapide.

Haut

Déroulement du coaching

 

Déroulement de la mission de coaching :

Déroulement du coaching

  • Prise de contact
  • Entretien(s) préliminaire(s) gratuit(s)
  • Définition de l'objectif
  • Etablissement d'un contrat
  • Séance de coaching sous forme d'entretiens individuels

 

Durée de la mission :

  • Les séances ont une durée de 1 à 3 heures
  • Elle se déroulent sur une base hebdomadaire
  • Le mission s'étale sur 2 à 12 mois

 

Entre les séances :

  • Entretiens téléphoniques courts
  • Echanges de courriels
  • Prescription d'actions à mettre en œuvre
  • Réflexions, lectures et travail préparatoire

 

Dans tous les cas, le coach adapte son action en fonction des besoins de son client et en accord avec ce dernier.

L'entretien préliminaire est gratuit et permet au coach de vous orienter vers le meilleur conseil en fonction de votre demande.

Haut

Déontologie du coach


Outre le contrat qui fixe le cadre de l’intervention, le coach est soumis à une déontologie qui définit les limites de son action.

 

Code de déontologie


Exercice du métier et mise en oeuvre
Le coach s’autorise à exercer sa fonction à partir de ses connaissances, sa formation et son expérience et se doit de se former régulièrement.
Il s’engage à utiliser toutes ses compétences – obligation de moyen - pour aider le coaché dans la résolution de ses problèmes et à informer ce dernier si ses problèmes sortent de son champ de compétence.
Il s’engage enfin à informer le coaché s’il considère que ce dernier ne tire plus bénéfice de la relation d’aide et à l’inciter à y mettre fin le cas échéant.

Contrat
La mission de coaching est précisée par un contrat comportant l’objectif de la mission, le cadre de l’intervention (durée, déroulement, tarif) ainsi que le degré de confidentialité souhaité.

Confidentialité
Le coach s’astreint au secret professionnel. Il s’engage à ne pas divulguer d’information transmise par le coaché sauf en cas d’autorisation expresse de ce dernier ou d’exigence contraire de la loi.

Respect des personnes et des lois
L’accompagnement du coaché se fait en tenant compte de son environnement et du contexte. Le coach pose son action dans l’intérêt du coaché, mais y intègre l’intérêt du système auquel le coaché participe.
Le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence et se doit d’éviter tout conflit d’intérêt.
Il refuse également d’accompagner le coaché à agir en dehors de la loi.
Enfin, en aucun cas le coach ne décide à la place du coaché. Il laisse toujours au coaché la responsabilité de s décisions.

Refus de prise en charge ou interruption de mission
Le coach peut refuser une mission en son âme et conscience.
Le coach s’autorise également à interrompre une mission, en concertation avec le coaché ou l’entreprise donneuse d’ordre, dans le cas où il constaterait que les conditions de réussite de son intervention ne sont plus réunies.

Supervision
Le coach s’engage à recourir à un superviseur en cas de besoin, c'est-à-dire à avoir une personne de référence à laquelle s’adresser si la situation l’exige (quand les problèmes du client font ressurgir certaines difficultés personnelles chez le coach ou quand le coach sent qu’il a besoin de prendre du recul par rapport à sa relation avec le client).

Haut